A l'occasion d'un voyage de groupe en Espagne, j'ai découvert l'un des paysages les plus extraordinaires qui soient : Las Médulas, près de Ponferrada. La planète Mars, si elle était terraformée et dotée d'une atmosphère, aurait sans doute un tel visage. Imaginez. Telles d’immenses crêtes déchiquetées, les surfaces d’argile des pitons rocheux de cet extraordinaire paysage d’un autre monde s'embrasent sous le soleil. Cet endroit en apparence sauvage a pourtant connu l'homme. Les collines en partie couvertes de châtaigniers et de sentiers dissimulent en effet un dédale de tunnels, de cavernes, de lacs et de grottes. Elles ont en effet abrité la plus grande mine d’or de l'Empire romain. Et cette merveille naturelle témoigne des prouesses techniques des Romains. Jusqu’à 800 tonnes d'or furent extraites du site aux Ier et IIe siècles, à l'aide d'un système hydraulique remarquable pour l’époque. L’écrivain latin Pline l’Ancien décrivit la naissance d'une sorte de mine, ruina montium, à cet endroit. D'énormes volumes d’eau provenant des montagnes voisines furent évacués par un système complexe de couloirs et de galeries creusés à cet effet. Les monts de Las Médulas s'effondrèrent, facilitant l’accès à l'or qu’ils recelaient. Pline parle de mineurs passant des mois sous terre sans voir le soleil, occupés à creuser des tunnels à la lueur des chandelles. Nombre d'entre eux y perdirent la vie. Après avoir exploité le site durant deux siècles, les Romains l’abandonnèrent. Le paysage naturel de Las Médulas a été modifié, mais le lieu est resté intact depuis les Romains, donnant une idée des moyens techniques dont disposaient ces derniers. Aujourd'hui, de nombreux sentiers permettent d'admirer les cavernes et les grottes spectaculaires d'où l’or était extrait, ainsi que des galeries où perdurent des traces du passage, il y a des milliers d'années, de ces mineurs, ainsi que des vestiges de leurs villages. Le point de vue voisin d'Orellán permet de jouir d’un paysage exceptionnel. En 1997, l’UNESCO a inscrit Las Médulas sur la liste des sites protégés, car il s’agit d’un témoignage très bien préservé de la technologie à l'époque romaine. Un site à découvrir absolument, la prochaine fois que vous passerez par l'Espagne ! D'ailleurs, je vous mets le lien vers l'agence qui a organisé ce voyage de groupe. Elle a fait un travail formidable et nous a permis de découvrir des coins d'Espagne que je ne connaissais pas, loin des classiques séjours à Barcelone, Madrid ou Séville. En savoir plus en suivant le lien sur le site du spécialiste réputé de ce voyage groupe.